Durée de la semaine: Certificat vert numérique

1428

Le 17 mars, la Commission européenne a présenté une proposition visant à Certificat vert numérique, dont l’objectif principal est d’assurer libre circulation des citoyens à l’intérieur de l’UE pendant la pandémie de COVID-19. La mise en œuvre du certificat vert numérique faciliterait les déplacements à l’intérieur du territoire de l’UE, étant donné qu’il devrait lever les restrictions de circulation de manière organisée et coordonnée, dès que tous les États membres de l’UE auront accepté le certificat.

L’une des caractéristiques clés de l’outil est son caractère non discriminatoire, comme les deux vacciné et non vaccinés les particuliers auront le droit de profiter du certificat. Le certificat vert numérique servira de preuve fiable de vaccination contre la COVID-19 ou d’indication qu’une personne a reçu un test négatif ou s’est rétablie de la COVID-19. En outre, non seulement les citoyens de l’UE bénéficieront du certificat, mais aussi les voyageurs de pays tiers séjournant ou résidant légalement sur le territoire de tout pays de l’UE. Les titulaires du certificat seront libérés des restrictions de circulation liées à la pandémie actuelle.

Le certificat sera délivré en langue nationale et anglais. Le certificat vert numérique est prévu pour être délivré gratuit et disponible en formats numériques et papier. Le Code QR seront inclus pour prouver l’authenticité du document. Le code QR contiendra données personnelles clés et signature numérique.

En ce qui concerne la sécurité des données à caractère personnel, la Commission assure que le certificat contiendra des informations de base, notamment le nom, la date de naissance, la date de délivrance, les informations relatives au vaccin/test/récupération, ainsi qu’un numéro de certificat unique. Les données seront utilisées exclusivement pour vérifier la validité des certificats.

Comment le certificat fonctionnera-t-il?

  • Le code QR et la signature numĂ©rique seront scannĂ©s Ă  l’aide d’un logiciel spĂ©cial
  • Chaque autoritĂ© Ă©mettrice aura accès Ă  une clĂ© de signature numĂ©rique qui est stockĂ©e dans une base de donnĂ©es sĂ©curisĂ©e spĂ©ciale.
  • La Commission europĂ©enne organisera une passerelle permettant de vĂ©rifier tous les certificats dans n’importe quel pays de l’UE.
Cliquez sur l’image ci-dessus pour accéder à l’entrée IATE.

Comment le certificat sera-t-il disponible pour les citoyens?

Les établissements nationaux seront responsables de la distribution du certificat. Il pourrait être émis par autorités sanitaires, centres d’essais ou hôpitaux. Les citoyens auront accès à une version numérique du certificat sur leurs appareils mobiles, mais la version papier pourrait également être demandée.

Qu’est-ce qui est prévu ensuite?

Les prochaines étapes de la Commission européenne concernant l’introduction des certificats comprendront l’organisation une infrastructure numérique visant à faciliter l’authentification des certificats verts numériques.

Références

Commission européenne. 2021. COVID-19: Certificats verts numériques. [En ligne] Disponible à l’adresse suivante: https://ec.europa.eu/info/live-work-travel-eu/coronavirus-response/safe-covid-19-vaccines-europeans/covid-19-digital-green-certificates_en [Consulté le 8 avril 2021].

Commission européenne. 2021. Coronavirus: La Commission propose un certificat vert numérique. [En ligne] Disponible à l’adresse suivante: https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/en/IP_21_1181 [Consulté le 8 avril 2021].

Commission européenne. 2021. Questions et réponses — Certificat vert numérique. [En ligne] Disponible à l’adresse suivante: https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/en/qanda_21_1187 [Consulté le 8 avril 2021].

IATE goes AUDIO page header

Cette semaine, vous pouvez vous connecter à une autre IATE va Audio caractéristique: cliquez ci-dessous pour écouter «Certificat vert numérique» expliqué en russe.


Écrit par Olena Khomiakova, Unité de coordination de la terminologie des stagiaires en communication Schuman. Actuellement, elle est inscrite en tant qu’étudiante en Master en Apprentissage et Communication en Contextes Multilingues et Multiculturels à l’Université du Luxembourg.